Philosophie - Le changement de paradigme d’un nouveau monde (extrait du livre « Le risque d’Utopie », Louis Ledonne

Bref, on ne peut plus penser le monde sous forme d’une ascension hiérarchique, d’émergences depuis un sol local en passant par le régional, le national, le continental … mais d’émergences au sein de réseaux ou de flux transversaux dont la représentation est plus liquide que solide.

Nous sommes pris dans des flux mondialisés, aussi rapides et virtuels qu’instantanés qu’il faut ramener à du réel, du sensible et du corporel.

Il s’agit dès lors d’appréhender localement le global en retrouvant le(s) sens à tous les niveaux de notre vie. Cette autre manière de penser explique le poids joué désormais par la géographie qui met à plat le monde et l’histoire qui resurgit comme mémoire de nos identités

Écrire commentaire

Commentaires: 0