11. juillet 2019
Entre démocratie et populisme L'Histoire est cumulative et non substitutive. Les savoirs s'accumulent, comme l'utilisation des ressources (le pétrole n'a pas remplacé le charbon, le nucléaire n'a pas remplacé le pétrole). L'esclavage n'a pas totalement disparu, ni l'exploitation, ni la colonisation, ni les rengaines extrémistes non plus. Tout s'accumule, ce qui rend nos sociétés extrêmement complexes, de plus en plus fragiles, et par réaction, de plus en plus . . . perméables aux...
27. juin 2019
Les inégalités multiples Des colères et des accusations naguère tenues pour indignes ont maintenant droit de cité. Elles envahissent Internet. Dans un grand nombre de pays, elles ont trouvé une expression politique avec les nationalismes et les populismes autoritaires. La question sociale, qui offrait un cadre à nos représentations de la justice, se dissout dans les catégories de l'identité, du nationalisme et de la peur. Quel est le rôle des inégalité sociales dans un déploiement...
21. avril 2019
Le mot est évidemment politique même s'il n'est plus employé que dans un sens médical pour désigner la capacité d'un enfant, d'un malade, d'un vieillard à mener une vie à peu près normale. Evolution significative. L'individu autonome est celui qui se fixe ses propres règles. Non pas celui qui vit sans tenir compte des règles collectives, mais celui qui sait et qui peut décider de ce qu'il juge bon pour lui et la société. En ce sens la notion d'autonomie est indissociable de celle...
21. avril 2019
Le Petit Robert définit cette qualité humaine, qu'est l'authenticité de la façon suivante : "Qui exprime une vérité profonde de l'individu et non des habitudes partielles, des conventions". En ce sens, cette qualité serait proche de la franchise, de l'honnêteté, de la spontanéité, du naturel, de l'originalité, et s'opposerait à ce qui est attendu, conventionnel, au conformisme, voire à l'hypocrisie sociale et à la duplicité. Et cet idéal d'authenticité court d'ailleurs à...
21. avril 2019
Mot tabou s'il en est. Le qualificatif "identitaire" est ainsi devenu l'arme de disqualification la plus répandue dans le milieu médiatico-politique. Est classable parmi les identitaires quiconque défendrait l'idée d'une communauté nationale dont la nature dépasserait la simple adjonction d'individus sans aucun lien entre eux sinon d'être doté d'une carte d'identité ou passeport du pays dans lequel ils vivent. Mais dans une société où l'individualisme consumériste incite chacun à...
18. septembre 2018
Il s’agit de trois niveaux d’analyse que l’on peut placer systématiquement sous les tutelles distinctes d’un auteur, d’une notion et d’une tension problématique (l’attention, l’action, la conduite par les modèles). 1) « Infléchir ses perceptions » s’inscrit nettement sous le signe de Proust, de l’idée d’attention, et d’une confrontation entre le lire et le vivre dans le prolongement de l’introduction. Pratique singulière, la lecture tend à nous faire...
15. février 2018
La lecture de roman impose une révision de la manière dont nous pensons l'éthique en la fondant sur des normes ou des principes car elle évoque l'identification avec des individus uniques et nous rend sensibles au contexte. Cet intérêt pour le particulier dont le jugement moral ne peut faire l'économie implique que la lecture est déjà une démarche morale et qu'elle nous conduit à prendre la mesure de la fragilité du bien. Les œuvres littéraires nous amènent à exercer notre...
15. février 2018
Le sentiment d'impuissance comme l'effroi face à tout changement, dont la rhétorique de la terreur est complice, sont à l'origine des ornières de la pensée. Ces ornières font entendre les chuintements du ressassement dans ce qu'on lit et dans ce qu'on entend. A la plainte quotidienne et légitime qui dénonce la pollution de l'air et annonce l'agonie de la planète se joint, inséparable, l'expérience déprimante des tensions agressives dans l'espace public. Les organes du pouvoir...
15. février 2018
La considération s'enracine dans l'humilité qui dépouille le sujet de tous les attributs conférés par la société et liés au rang. Elle met à nu l'individu et le rattache à tous les autres humains, le rendant égal aux autres et le liant, par sa chair, à tous les êtres qui sont nés et sont mortels. L'humilité est le chemin qui mène à la connaissance de soi et à la vérité, le lieu de l'observation à partir duquel on peut avoir un œil sur la vérité. Elle mène à la...
15. février 2018
Pourquoi les oiseaux chantent-ils ? , le paon se pavane-t-il ? Mais aussi pourquoi édifie-t-on des monuments sur les places publiques de nos villes ? Pourquoi les objets d’usage courant ont-ils le plus souvent été ornementés ? Bref pourquoi cet étalage de formes ? A ces questions on répond le plus souvent par diverses explications utilitaires et fonctionnelles : la vie animale comme la vie humaine seraient régies en dernière instance par l’exigence de la survie et de la...

Afficher plus